Bmw série 6

En 1976, au Salon de l'automobile de Genève, la BMW série 6 a été présentée, remplaçant la 3.0 CSi (carrosserie E9) de la gamme.

BMW 640i! Beauté, Ponte, et pertes en finances!

4 ans auparavant, BMW avait choqué le public au Salon de l'automobile de Genève avec son concept car Turbo, qui semblait venir tout droit du futur. Cette voiture avec une carrosserie en forme de coin et des portes papillon avait un moteur turbo de 200 chevaux et une vitesse de pointe de 250 km / h. C'est le concept-car BMW Turbo qui a servi de base à la conception du projet avec la désignation d'usine "E24".

Le prototype du châssis et les nombreuses unités du «six» ont servi de modèle à la 5e série - E12 et E28. Le développement de la conception de l'équipe de direction de la société a confié une équipe de stylistes sous la direction de Paul Braku. Cette voiture de sport futuriste, aux prises avec des décisions de style similaires avec les modèles «juniors» des 3ème et 5ème séries, s’est révélée beaucoup plus agressive et a tellement plu aux acheteurs qu’elle n’a pas changé depuis 13 ans. Pour le front prédateur avec une forte pente négative de la calandre, la voiture s’appelait un requin.

La nature de la voiture est tout à fait compatible avec l'aspect "requin". Pour le E24, les nouveaux moteurs de la série M06 ont été spécialement développés. C'étaient des "six" alignés avec deux arbres à cames en tête; les soupapes ont été installées sous la forme de la lettre "V", ce qui a créé la turbulence correcte dans la chambre de combustion et assuré non seulement l'allumage effectif du mélange et l'augmentation de la puissance, mais également le bon fonctionnement du moteur. Cela a également contribué au vilebrequin forgé et à l’arbre à deux balanciers. Ce sont ces moteurs 6 cylindres en ligne parfaitement équilibrés qui ont valu à BMW une renommée mondiale. 

Les premiers modèles en vente sont les modèles 633CSi - en janvier 1976 et les modèles 630CS - en février de la même année. Sous le capot d'une BMW 633CSi, un moteur M69 de 3,2 litres et 197 ch a été installé. à 5500 rpm Sur la plaque signalétique de la voiture, il y avait une lettre "i", signifiant la présence de l'injection électronique, de l'allumage par transistor et du système de contrôle du moteur Bosch L-jetronic. Cela a considérablement réduit la consommation de carburant (633CSi consommé 10 litres aux 100 km). La vitesse maximale des voitures équipées de ce moteur était de 215 km / h, ce qui correspond au niveau des bonnes voitures de sport de l'époque. La version BMW 630CS a reçu un moteur M68 avec une cylindrée de 3 litres et une puissance de 185 ch. à 5800 rpm Ce moteur est équipé d'un carburateur à deux chambres et deux niveaux. La vitesse maximale de la BMW 630CS est de 210 km / h.

Les voitures des premières années de production étaient équipées d'une transmission manuelle à 4 vitesses ou d'une automatique à 3 vitesses. Plus tard, sont venus la boîte automatique à 4 vitesses et la boîte manuelle à 5 vitesses. L'équipement standard supposait la présence de freins à disque et l'avant était ventilé. Sur demande, il était possible d'obtenir l'ABS.

En 1978, elle a vu la lumière sur le modèle haut de gamme 635CSi, qui a reçu un moteur de 3,4 litres produisant 218 ch. Les caractéristiques techniques de cette version inspirent le respect, même maintenant. Couple 310 Nm à 4000 tr / min. La vitesse maximale de 239 km / h, l'accélération à 100 km / h en 7,1 secondes avec une masse d'environ 1,5 tonne. En 1982, le moteur a été remplacé par un moteur similaire en termes de volume de travail et de puissance, mais avec une consommation de carburant inférieure, grâce à une nouvelle unité de contrôle injecteur, et en 1987 il y avait une version avec un catalyseur, à partir de laquelle la puissance a diminué de 7 ch jusqu'à 211 ch La version 635CSi se distingue par un châssis adapté au sport, un spoiler avant abaissé au-dessous, qui, associé au spoiler au bord du couvercle du coffre, réduit la portance de 15%, ce qui augmente considérablement la sécurité à grande vitesse. Depuis 1983, les sièges en cuir et le toit ouvrant étaient de série sur la 635CSi et, depuis 1987, un kit de la version M, une sellerie en cuir, la climatisation, des sièges à réglage électrique avec mémoire et teintés en usine, étaient compris dans la base.

En 1979, le 630CS a été retiré du convoyeur, ce qui a mis fin à l'ère des moteurs à carburateur des modèles BMW haut de gamme. À la place, le constructeur propose un moteur économique 628CSi d’une puissance de 184 ch, qui consomme beaucoup moins de carburant que le 630CS. De plus, une petite différence de prix par rapport aux modèles plus puissants rendait la version 628CSi encore plus attrayante. Cela lui a permis de rester en production jusqu'en 1987.

Depuis octobre 1984, les réglages de l’ABS et du siège électrique ont été définis avec la norme. Dans les options est apparu système anti-dérapant.

En 1984, la version sportive M 635CSi était annoncée. Il utilisait le moteur S38B35, créé à partir du moteur BMW M1. Avec l'aide d'un nouveau programme de contrôle, il était possible de presser 286 chevaux de ce moteur à 24 soupapes. - 9 de plus que dans "l'original". La vitesse de la voiture a augmenté à 255 km / h et l’accélération à une centaine a pris 6,4 secondes. Naturellement, une telle dynamique nécessitait des modifications du châssis: le M 635CSi était plus bas de 11 mm, d'autres amortisseurs et freins étaient posés dessus - 4 pistons ventilés à l'avant et plus gros piston unique à l'arrière.

BMW 650i 367 ch avis avec kilométrage.

Extérieurement, la voiture se distinguait par les arches étendues et les symboles de la division du sport automobile. À l'automne 1986, le modèle a été renommé M6 en raison du changement de classification des modèles M.

Le 6 avril 1989, après 86 216 exemplaires, le dernier E24 635CSi est sorti de la chaîne de montage. A la place des "six", la 8ème série s'installa. En 1999, la 8ème série a été abandonnée et, pendant 5 longues années, la gamme de modèles BMW s’est retrouvée sans grand coupé.

Enfin, en août 2003, la deuxième génération du coupé série 6 (carrosserie E63) a été présentée au salon de l'automobile de Francfort. Formule de plantation 2 + 2 (deux adultes + deux enfants ou bagages). Comme auparavant, le coupé a été créé sur la base de la 5ème série. L'extérieur comprend des solutions stylistiques pour les Cinq (E60) et les Sept (E65). En 2004, le cabriolet série 6 (carrosserie E64) a été présenté au salon de Détroit.

La production a commencé dans la ville allemande de Dingolfing. Le processus d'assemblage est entièrement confié à des robots. Le processus de fabrication des sièges en cuir est particulièrement impressionnant. L'opérateur définit uniquement la palette de couleurs de la cabine, commandée par l'acheteur. Les robots eux-mêmes choisissent la couleur appropriée de la peau, vérifient sa qualité et l'adaptent. Pendant ce temps, une autre machine avec un détecteur de couleur détecte les fils de la couleur désirée et coud tous les composants de la garniture.

La partie avant de la carrosserie est en alliage d'aluminium, tandis que les ailes avant et le couvercle du coffre sont en matériaux composites. Sur le plan technique, les "six" de la deuxième génération ont pris pas mal de choses de la septième série. La technologie de contrôle électronique empruntée au "Seven" Dynamic Drive, la boîte de vitesses automatique ZF, ainsi qu'une suspension adaptative qui permet de faire varier la rigidité des amortisseurs dans une large plage. La voiture a reçu un système ABS complètement nouveau, qui contrôle chaque roue indépendamment.

Parmi les choses agréables, il existe des systèmes électroniques intéressants: réglage de la poussée, contrôle de la stabilité, contrôle de la dynamique, direction active, toit panoramique et écran de projection.

Le choix des groupes motopropulseurs est impressionnant. Le plus modeste des moteurs à essence de 3,0 litres de 258 ch. installé sur la version 630i. Cela a été suivi par une capacité de moteur de 4,4 litres de 333 ch. pour la version 645Ci, qui a duré sur le convoyeur de 2003 à 2005, puis a été remplacée par la version 650i avec un moteur de 4,8 l / 367 ch Au même moment, en 2005, la version de pointe de la M6 du département des sports de la société est apparue. Elle était équipée d’un moteur V10 d’un volume de 5,0 litres et d’une puissance de 507 ch. Extérieurement, la version M6 se différenciait du coupé habituel par un kit carrosserie différent.

En septembre 2007, la série 6 a été mise à jour facilement. Changements externes et internes mineurs. Un nouveau moteur est apparu sous le capot: un moteur diesel biturbo de 3,0 litres à six cylindres d'une puissance de 286 ch. La version 630i a reçu un moteur à essence amélioré de 272 ch

À l'été 2010, la production des BMW 6 séries E63 et E64 a été arrêtée.

La troisième génération a été présentée pour la première fois au Mondial de l'Automobile de 2010 à Paris. Il y a eu d'abord le cabriolet Série 6 F12 et un peu plus tard le coupé F13. La voiture offre traditionnellement un design extérieur attrayant et moderne, un haut niveau de confort, des technologies innovantes, ainsi que des systèmes de sécurité active et passive de pointe. Le corps de la troisième génération se compose de différentes optiques de tête modernisées, de boîtiers de rétroviseurs extérieurs élégants, d'une suspension améliorée avec réglages sportifs et de plus grandes dimensions. La BMW Série 6 coupé conserve toujours la formule d'atterrissage 2 + 2, avec une longueur de carrosserie et un empattement augmentés de 75 millimètres par rapport au modèle précédent, ce qui permet aux passagers de rester plus à l'arrière. La voiture a un aspect particulièrement sportif grâce à une largeur augmentée de 39 millimètres avec une hauteur réduite de 5 mm.

La configuration de base de la voiture comprend déjà un système audio de haute qualité, un système d'immobilisation, un ordinateur de bord, une climatisation à 2 zones, un régulateur de vitesse, des airbags de différents types, un volant multifonctionnel, un équipement entièrement électrique, des capteurs de pluie et de lumière.

La ligne de groupes moteurs est représentée à la fois par des modifications à l’essence et au diesel. Tous sont équipés d'une propulsion arrière ou d'une transmission intégrale, ainsi que d'une boîte automatique à 8 vitesses. La version essence la plus puissante du 650i est équipée d’un moteur de 4,4 litres et 407 chevaux, d’une accélération à la centaine, elle accélère en 4,9 secondes. La vitesse maximale est limitée à 250 kilomètres à l'heure. Une autre version essence 640i est équipée d’un moteur essence six cylindres en ligne de trois litres d’une puissance de 320 chevaux. Également à la disposition des propriétaires d’un ensemble de technologies de pointe BMW EfficientDynamics, y compris la fonction d’arrêt et de redémarrage automatiques du moteur Auto Start Stop et du mode économique ECO PRO. Les deux moteurs sont conformes aux normes de toxicité Euro-5. La ligne diesel est représentée par un seul moteur de 3,0 litres et une capacité de 313 ch. 

 Dans la série 6 de la troisième génération du nouveau design de châssis. La voiture a reçu des options telles que: une direction électromécanique avec une direction active intégrée en option; système de contrôle dynamique de conduite, contrôle dynamique d'amortissement pour amortisseurs et système de contrôle de suspension Adaptive Drive. 

Parmi les innovations high-tech, citons les phares à LED adaptatifs pour feux de croisement et de croisement avec fonction de phare pivotant, feux de brouillard et feux arrière à LED, caméra de recul, système de vision panoramique Surround View, indicateur de limite de vitesse Speed ​​Limit Info, système de vision nocturne BMW Night Vision et système d'aide au stationnement . 

La voiture offre aux futurs propriétaires de nombreuses possibilités d’individualisation, notamment: sièges sport avec ventilation, garnissage en cuir Nappa exclusif, garnitures en céramique et système de son audio Bang. & Olufsen High End Surround Sound.

Ajouter un commentaire