Ferrari 212

Ferrari 212 Export Barchetta de 1951 - FISKENS

La Ferrari 212 Inter a été présentée pour la première fois au public au salon de l'auto de Bruxelles en 1951. Ce modèle a remplacé les Ferrari 166 et 195 Inter GT à succès. Le modèle 212 est devenu l'évolution de la Ferrari 166 - une voiture conçue pour les autoroutes ordinaires, mais avec le potentiel d'une supercar de course.

La voiture a été construite sur le châssis de la Ferrari 125 et les célèbres ateliers de la Carrozzeria Touring, de Ghia, de Vignale et de Pinin Farina ont travaillé sur la carrosserie et l’intérieur. L'empattement de la voiture - 2250 mm. La voiture était équipée d'un moteur à essence V12 Colombo de 2,6 litres et de 160 ch. à 7200 rpm Une boîte manuelle à cinq vitesses et des freins à tambour ont été placés sur la voiture.

En avril 1952, la Ferrari 212 Inter cabriolet était présentée au salon de l'automobile de Turin et, à l'automne de la même année, au salon de l'automobile de Paris - un coupé. Les carrosseries en aluminium de ces voitures ont été développées par Ghia. Le design du coupé était particulièrement original: la moitié supérieure de la carrosserie est peinte en brun jaune, la moitié inférieure en noir. La ligne séparant les deux couleurs monte brusquement dans la partie arrière en passant horizontalement à travers le tronc.

Le propriétaire de la première copie de la Ferrari 212 Inter avec un coupé est devenu président de l'Argentine Juan Domingo Peron.

En général, sur la base de cette voiture, de magnifiques carrosseries personnalisées ont été construites par diverses usines de carrosseries.

Les corps de Spyder ont été fabriqués à Milan dans le studio de Carrozzeria Touring. Il était constitué de panneaux en aluminium montés sur un châssis en tubes d'acier: cette conception s'appelle Superleggera ("super léger").

Un grand nombre de carrosseries ouvertes telles que Barchetta pour Ferrari 212 ont construit cet atelier milanais. L'une des plus intéressantes est la Ferrari Touring Barchetta. La machine était destinée à être livrée en Amérique et présente donc un certain nombre de caractéristiques qui la distinguent de ses homologues européennes. La voiture est équipée d’un moteur de 2,7 litres d’une puissance de 212 chevaux. À l’extérieur, «l’américanisme» est clairement visible sous la forme de pneus à flancs blancs, de jantes de feux arrière chromées et de tuyaux d’échappement sortant des ailes arrière.

Le premier propriétaire de cette voiture était Henry Ford, qui s'est incliné devant la marque Ferrari. Il existe une version que la voiture présentée au capitaine a en quelque sorte inspiré la création du célèbre Ford Thunderbird de 1955, dont les tuyaux d'échappement percent également les éléments du pare-chocs arrière. Par respect pour Henry Ford, le cadeau n'a pas été peint en rouge traditionnel, mais en noir «Ford».

Ajouter un commentaire