Opel kadett

La première Opel Kadett a eu lieu dans la lointaine année 1936.

Opel Kadett Sports Coupé 1964: humble et fier

Extérieurement, la voiture ressemblait à une copie plus petite d'Olympia, connue à l'époque, mais avec des modifications et des changements dans la structure de la caisse monocoque. Kadett était proposé en deux versions: une berline et une décapotable. Équipé d'une cylindrée de 1,3 litres, 23 ch et pourrait accélérer à 98 km / h.

Avait la même suspension, essieu arrière et direction que l'Olympia. Phares extérieurs différenciés, combinés dans un style américain avec le capot et la calandre.

Les composants de la première génération de Kadett étaient très simples: moyennant un coût supplémentaire, même un pare-chocs et un essuie-glace côté passager étaient proposés.

Entre 1936 et 1939, 107 000 voitures Kadett ont été produites en Allemagne.

Après la guerre, les usines Opel ont été complètement détruites. Une partie de l'équipement des usines de réparation a été transférée à l'Union soviétique. Le modèle Kadett d’avant-guerre a commencé à être produit en URSS sous le nom de marque "Moskvich". Reconstruite après la guerre, l'usine automobile de Bochum (Bochom) commence en 1962 à produire la nouvelle Opel Kadett avec l'indice A.

Pour le nouveau modèle offert trois types de carrosseries - berline, coupé et break. La voiture était équipée d’un moteur à 4 cylindres d’un volume de 1 litre et d’une puissance de 40 et 48 ch, accéléré à 120 et 130 km / h, respectivement. Il n'était proposé pour ces périodes que deux options de configuration, qui différaient principalement en moteurs: 1.0 et 1.0S, agrégées avec une boîte de vitesses manuelle à 4 vitesses.

Le processus de développement de l’industrie automobile dans les années 60 était déjà établi et, conformément aux règles en vigueur, les modèles restaient sur le convoyeur pendant 5 ans au maximum, puis étaient restylés ou remplacés par un nouveau modèle.

Par conséquent, en 1965, Kadett apparaît avec l'indice B. La voiture était offerte avec des carrosseries à 2 et 4 portes. Largement ajouté en taille et capacité de 40 à 90 CV

Opel Kadett D - essai à Zaginion depuis 1982 - MotoBieda # 28

Malgré son apparence disgracieuse, elle était très demandée.

En 1972, la Kadett C fait ses débuts, représentée par des coupés, des berlines à 2 et 4 portes. Au cours de la production a subi quelques changements.

La première Kadett à traction avant est apparue avec l'indice D. En raison de son économie et de son aspect pratique, la voiture a gagné une place dans le segment C, c'est-à-dire parmi les voitures de la classe Golf. En outre, cette voiture d’apparence angulaire et de position transversale du moteur a permis à Opel de survivre à la crise économique.

Le design de la Kadett D est très banal: la suspension avant de type McPherson, la suspension arrière à leviers arrière à ressorts coniques compacts Miniblok. La famille comprenait des modèles à deux et quatre portes latérales. Le corps pourrait être un type ou un hayon, ou un wagon.

La gamme de moteurs comprenait un ancien moteur 12N de 1,2 litre et 55 chevaux et une nouvelle génération 13N de 1,3 litre et 60 chevaux.

En 1981, le modèle a été mis à niveau. Une 16S de 1,6 litre développant 75 chevaux est apparue et, au plus fort de la «crise de l’énergie» - un moteur diesel 16D de 54 ch à sa base.

En 1984, Opel présentait la nouvelle génération Kadett avec l'indice E. Au début, le modèle n'était représenté que par des carrosseries à trois et cinq portes, et à partir de 1985, des voitures à cinq portes et des berlines à quatre portes y ont été ajoutées.

La gamme de moteurs comprenait des moteurs de 1,2, 1,3 et 1,6 litre du modèle précédent, auxquels une version de 75 chevaux du moteur 13S de 1,3 litre a été ajoutée.

La cabine peut accueillir confortablement quatre personnes. La visibilité depuis le siège du conducteur est excellente. Pour les détails, il y a de grandes poches sur les portes et une boîte à gants spacieuse. Le tableau de bord est assez fonctionnel et informatif, les commutateurs sont rétro-éclairés, la colonne de direction est réglable en hauteur et le passage de vitesses est simple et clair. La ventilation et le chauffage permettent de réguler le flux d'air chaud.

En septembre 1985, la version sportive Kadett GTE est apparue avec un moteur 18E de 1,8 litre développant 115 chevaux, équipé d'un système d'injection de carburant et d'un convertisseur catalytique de gaz d'échappement.

En septembre 1986, sont apparus sur le marché des moteurs à essence de 1,6 litre et de 2,0 litres plus économiques (82 et 115 ch), économes en carburant.

À l'automne de 1987, la production d'une version spécialement préparée de la GSi 16V, équipée d'un moteur dynamique à quatre cylindres de 150 chevaux, avec lequel la consommation de carburant en ville n'excède pas 10 l / 100 km, a commencé, mais une accélération à 100 ne prend que 8 s et une vitesse maximale de 217 km / h Au début de 1990, une nouvelle calandre a été installée sur le modèle, la garniture intérieure et la carrosserie ont été changées et, dans les versions GSi 16V et CS, nous avons commencé à installer l’ABS en standard.

Dans le même temps, une motorisation moderne de 1,8 litre de 112 chevaux équipée du système Ecotronic est apparue et un moteur de 1,4 litre de 60 chevaux de 14NV a remplacé le moteur de 1,3 litre de la même capacité. La liste des moteurs diesel a été ajoutée au 17D 17 litres de 1,7 litre.

Le dernier Kadett est sorti de la chaîne de montage le 20 juillet 1991 et, depuis le 22 juillet de la même année, le modèle Astra est sorti à la place du Kadett E.

Ajouter un commentaire