Opel sintra

Opel Sintra 2.2dTI

Au milieu des années 90, la demande de mini-fourgonnettes était forte, ce qui a poussé de nombreuses entreprises à s’essayer à ce secteur. Opel, qui fait partie de General Motors, a simplement emprunté une fourgonnette qui existe déjà dans leur arsenal aux Américains. Sintra est donc une mini-fourgonnette développée pour le marché européen par les concepteurs américains de General Motors Corporation avec l’aide d’Opel. Cette voiture est un remake du Pontiac Trans Sport et est étroitement liée à des marques telles que Chevrolet Trans Sport et Oldsmobile Silhouette. L'Opel Sintra se distingue d'eux par une conception légèrement différente des pare-chocs, de la calandre griffée, des autres unités intérieures et des unités motrices. Apparu pour la première fois en 1996 au salon de l'automobile de Genève. Et dans la vente des premiers exemplaires est arrivé au printemps de 1997. Produit à l'usine américaine de GM à Doraville et expédié en Europe depuis l'étranger.

Sintra a une apparence typiquement américaine et est équipée d’un corps du type à roulement avec une unité de puissance et des roues motrices avant situées transversalement. La voiture a deux configurations "GLS" et "CD". Le salon est assez spacieux et fait dans le style typique d'Opelevskom. Sellerie en velours ou cuir. L'accès à l'intérieur de l'arrière de la cabine est assuré par deux portes coulissantes des deux côtés, ce qui est très pratique. Sintra vous permet d’accueillir confortablement jusqu’à huit passagers tout en laissant un compartiment à bagages impressionnant. L'équipement de base comprend le verrouillage centralisé, la climatisation, les vitres électriques et les rétroviseurs électriques, la direction assistée, deux airbags frontaux et deux latéraux et des ceintures de sécurité avec prétendeurs. Le CD a un réglage électrique du siège, GLS ne peut pas se vanter.

Selon la configuration, l’intérieur peut être à 7 places (avec deux sièges séparés dans le coffre) ou à 8 places (avec un canapé solide dans le coffre). En raison de la grande surface vitrée et de l’atterrissage élevé, Sintra bénéficie d’une excellente visibilité. Les vastes possibilités de transformation de l’espace interne permettent de créer un bureau Opel Sintra sur roues, une voiture familiale avec des tables confortables ou un fourgon.

Sous le capot, les unités de puissance Sintra de la famille Ecotec, disposées de manière transversale. La gamme de moteurs est représentée par un «quatre» essence de 2,2 litres, développant 141l.s. et "V" de 3,0 litres en forme de V - 201 ch et un turbodiesel équipé d'un système d'injection directe de carburant - 2,2 litres (116 ch)

La fourgonnette est équipée d'une boîte de vitesses manuelle à 5 vitesses, agrémentée de moteurs de 2,2 litres (essence et turbodiesel) et d'une boîte automatique à 4 vitesses conçue pour un «six» de 3,0 litres. Il est à noter que les deux boîtes de vitesses ne sont pas d'origine - les "mécaniciens" sont suédois et les "automatiques" sont japonais.

La suspension Sintra se distingue de manière américaine par son intensité énergétique élevée. Elle fonctionne même sur de grandes irrégularités sans gêne pour ceux qui sont assis à l'intérieur. McPherson est installé devant, un faisceau semi-dépendant est derrière.

Le système de freinage est efficace en raison de l’utilisation des mécanismes à disque (à ventilation frontale) et du système ABS.

Une peinture de haute qualité et un revêtement anti-corrosion assurent une résistance à la corrosion assez élevée.

La sortie de Sintra a été achevée en 2000, en raison du fait que le modèle est obsolète et ne peut résister à la concurrence.

Ajouter un commentaire